Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Des mots et merveilles
  • Des mots et merveilles
  • : Les mots sont les miens, les merveilles sont celles de la nature. Des photos, au fil de mes rencontres et mes envies, des contes, des récits autour de l'amour
  • Contact

Bonjour à tous

Bonjour, je m'appelle Cyril et je vous accueille dans ce blog 

XX113813

 

 

 

 

Recherche

Mes communautés

Entre ombre et lumière: Link

 

verres 2

 

Octobre 2013 

Thème du mardi 8 octobre : souvenirs de vacances

Thème du mardi 15 octobre : insolite

Thème du mardi 22 octobre: champignons

Thème du mardi 29 octobre: alignements

Thème du mardi 5 novembre : vols d'oiseaux

Thème du mardi 12 novembre : toiles d'araignées

Thème du mardi 19 novembre : sillages

Thème du mardi 26 novembre : clair de lune.

Thème du mardi 3 décembre : rouge,jaune, vert, couleurs d'automne

Thème du mardi 10 décembre : poissons

 

 

 

  Week-end du petit patrimoine : link

 

avatar

 

 

Week-end du 9/10 novembre : chaussures anciennes (Anika)

Week-end du 16/17 novembre : libre

Week-end du 23/24 novembre : libre

Week-end du 30/1er decembre : les arbres remarquables (Murielle)

Week-end du 7/8 décembre : les cages à oiseaux (Hauteclaire)


 

Un dragon pour ami : Link

 

XX113856

 

En vert comme bleu : link

 

en bleu 1

 

Rejoignez -nous !

Ma page Hellocoton

Retrouvez Hauteclaire surHellocoton

les cadeaux

un petit coeur  d'amitié


offert par Alba

Pour mon millième comm'



offert par Alba

*

offert par LIlibeth



offert par Jaly

http://data0.eklablog.com/hauteclaire/perso/sunshine-award.jpg

offert par Tataray

album fleuri

Visitez aussi mon petit espace fleuri: promenades [clic]



               Mes livres publiés, rêver, s'évader, pour petits et grands   Visitez ma vitrine (CLIC) 

 

mes livres                                         

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 08:00

 

le défi

 

Cette quinzaine, Nounedeb barre la coquille des croqueurs de mots la communauté de Pascale et nous a demande de penser à l'histoire que racontent ses photos ...

 

Le concert sur la plage

Comment ?

Cette soirée je la revois comme si c’était hier…

Le visage un peu tendu de ma mère, derrière le sourire. L’air sévère de mon père, pour cacher  l’inquiétude, et moi écoutant les recommandations le visage sage, mais bouillonnant à l’intérieur. Mon premier concert de « rock » comme nous disions à cette lointaine époque. J’avais seize ans tout pile, et j’allais sortir sans mes parents pour assister à l’évènement. Un grand concert, avec des vedettes internationales, donné près de la plage voisine. Une aubaine pour la petite ville tranquille, avec une affluence de touristes, des commerces débordants de souvenirs, et une toute jeune fille piaffant d’impatience.

Je devais m’y rendre avec un petit groupe d’amis, filles et garçons, dûment vérifiés par mes parents. Les autres familles en avaient d’ailleurs fait autant, les coups de fils avaient été nombreux avant que nous obtenions les sésames tant désirés. Finalement le grand soir était arrivé, j’étais habillée, fin prête. Pas trop décolleté, avec un t-shirt et un jean. Il n’était pas question que je sorte avec une tenue trop « sexy » pour mon âge ! Quand j’y repense, le sourire me monte aux lèvres… Trente ans, un autre monde celui des années quatre-vingt. Malgré tout je me sentais jolie, et le soupçon de maquillage autorisé aidait beaucoup, comme la lueur de fierté dans les yeux de mes parents, qui voyaient peut-être déjà la femme que j’allais devenir.

‒ Et tu as bien compris, tu rentres directement après le concert ! Avec Julien et Annie, vous ne vous quittez pas !

La voix de mon père m’avait tirée d’un instant de rêverie. Le ton était tout aussi strict que l’expression, mais je le sentais vraiment nerveux, et je savais que tous deux m’attendraient sans aller se coucher.

J’ai promis tout ce que l’on voulait, et je suis sortie en trombe retrouver mes camarades, Julien et Annie, ceux-là même qui reviendraient avec moi.

Annie, une grande blonde un peu dégingandée à l’époque, une « forte en thème » et une forte tête avec cela. Elle avait le même âge que moi, mais me traitait comme sa petite sœur. Elle m’énervait souvent, mais je l’aimais quand même beaucoup, et puis elle rassurait la famille. Pourtant, chez elle, ses propres parents n’avaient pas souvent le dernier mot ! Allez comprendre.

Julien, comme tous les ados de cette âge avait l’air d’avoir trois ans de moins que nous, et gardait la mine renfrognée de son jeune âge masculin. Il était plutôt agacé de devoir « trainer » deux filles avec lui, quand une bande copains à mobylette l’attendait. Peu nous importait, bras dessus, bras dessous, nous avons ouvert la marche en jacassant et en riant, le garçon quatre pas derrière nous.

Un peu plus loin, un autre groupe nous a rejoints, nous étions tous dans le même lycée, et notre joyeuse bande s’est mise dans le flux pour aller vers la plage.

Il y avait beaucoup de touristes, de jeunes, d’étrangers. La foule était bigarrée, riante et bruyante dans les lueurs du soleil couchant. Nous avions de la chance, il faisait beau, avec un léger vent de mer. La soirée serait belle, pas trop chaude pour ce mois de juillet.

Et puis il y avait Eric. Je soupirais après lui depuis des mois, faisant tout pour que la « vedette » du lycée me remarque. Dix-sept ans et demi, il faisait terriblement « adulte » pour la jeunette que j’étais. Grand, blond, l’air un peu voyou, il était irrésistible, et les filles se seraient battues pour lui !

Du concert je me rappelle peu de choses. Un tonnerre sonore, des cris, des rires, des personnages minuscules sur une scène trop éloignée. Moi sautant sur place en rythme. Puis le goût délicieux de l’interdit, quand je me suis éloignée sur la plage plongée dans la pénombre, avec Eric, pour un premier baiser. J’étais un peu déçue, ce n’était pas aussi extraordinaire que je l’avais pensé, et je suis retournée bien vite dans le cercle rassurant de mes deux « chaperons », qui m’ont accueillie avec un sourire entendu.

Ce n’est qu’une fois rentrée, à l’heure dite que j’ai vu la catastrophe. Mon pendentif, une très jolie croix, donnée par ma grand-mère. J’adorais ma grand-mère, et cette croix, elle me l’avait donnée en me disant :

‒ Elle est très ancienne, tu la donneras à ta fille aînée, quand tu en auras une.

J’étais bien loin des enfants, mais j’avais pris la croix avec beaucoup de sérieux, en promettant.

Elle avait dû tomber pendant que j’étais avec Eric, la culpabilité s’ajoutant à la tristesse de la perte.

Le lendemain matin j’étais dehors à première heure, sur la plage dans l’espoir insensé de la retrouver. La jolie plage était une sorte de chaos, les techniciens finissaient de démonter la scène. Partout il y avait des débris de la veille. Je me souviens qu’une chaussure bleue en plastique, une « méduse » avait attiré mon attention.

 

noune-2.jpg

 

 

Des empreintes de pas, dans tous les sens, qui marquaient le sable. Des restes de cartouches du feu d’artifice qui avait conclu la soirée, mêlées aux plumes des mouettes,  mais de ma croix, aucune trace.

 

 

noune 1                                                                                     noune-4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’étais rentrée l’oreille basse.  Heureusement, personne ne m’en a tenu rigueur, pas même ma grand-mère :

‒ Ce sont des choses qui arrivent, je te donnerai un autre objet pour ta fille.

La vie a suivi son cours, j’ai épousé Julien, et hier soir, c’était le premier concert de ma fille, sur la plage. Je me suis aperçue que j’avais les mêmes mots que ma mère pour les recommandations, et mon mari le même visage aux sourcils froncés que mon père. Je doute toutefois que cette jeune personne nous prenne autant au sérieux que nous le faisions !

Enfin, elle est rentrée à peu près à l’heure, avec ses amis, et d’une humeur très gaie, qui nous a fait plaisir, après le soupir de soulagement.

Et ce matin, avant le lever du soleil, je ne sais pas … une sorte de pèlerinage, je suis allée me promener sur la plage. Les « roadies » démontaient la scène, et le même champ de bataille jonchait le sable, jusqu’à la sandale bleue qui trainait là !

 

noune-5.jpg

     noune-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avais-je jamais été aussi jeune ? Le soleil se levait, éblouissant, et j’ai cligné des yeux. Un peu plus loin, un petit couple s’embrassait, dans la pénombre finissante. Il me semble que nous étions là avec Eric, cette fameuse nuit, près des rochers qui marquent la fin de la plage, et qui servent de refuge aux coquillages.

Le bruit d’une chute d’objets lourds, suivi d’un chapelet de jurons m’a fait tourner la tête vers la scène. Après cela, les amoureux avaient totalement disparu, pourtant tout est plat et dégagé alentours, c’était très bizarre.

Il faisait si bon, j’ai marché jusqu’aux rochers, là où ils se tenaient, en cherchant des yeux une jolie conque pour ma collection.

Elle était là, dans une fissure, l’éclat doré à tout de suite attiré mes yeux. Ma croix, un peu ternie par le sable, intacte, telle que dans mon souvenir. C’était incroyable, ma main tremblait quand je l’ai retirée de sa cachette, et les larmes ont jailli, avant le rire…

Ma fille l’aura finalement, avec une belle histoire en prime.

Pourtant, je crois que quelque chose restera mon secret. Ces deux jeunes, dans ce coin d’obscurité, nous ressemblaient comme deux gouttes d’eau.

Comment ? Je ne sais pas…

Partager cet article

Repost 0
Published by Hauteclaire - dans les contes
commenter cet article

commentaires

Tricôtine 09/04/2012 10:59


Coucou Hauteclaire, si longtemps que je ne suis pas passée par chez toi, que je n'en reconnais même plus le décor !!!  tu as changé les tapisseries c'est fleuri !!! j'ai aimé ce flash back
aux années 80... tu penses bien !!  et puis toujours ce petit plus, que tu ajoutes, ce grain de sel ou de sable qui nous transporte vers le mystère !!! je t'embrasse fooooort et penses à toi
même si je ne donne pas beaucoup de signes ces derniers temps !!

Hauteclaire 10/04/2012 00:53



Coucou Pascale,


heureuse de te lire après tout ce temps de voyage et d'occupation pour toi !


Oui, ça a pas mal changé par ici, j'ai quelque peu refait la déco .


Merci pour ta lecture, tout aussi contente de savoir que tu as aimé ce texte ...


Plein de bises, je pense à toi aussi !


 



fanfan 21/03/2012 08:53


Un très belle histoire qui nous rappelle notre jeunesse , nos premiers émois et un peu de liberté ... Et la fin est très émouvante .Bisous


 

Erato :0059: 19/03/2012 22:42


Une histoire belle et tellement vraie .Tu es une narratrice parfaite .Parfaite osmose entre les mots et les photos.Bravo.Douce soirée, bises Hauteclaire

Hauteclaire 20/03/2012 00:38



Un grand merci Andrée,


si tu as eu plaisir à cette lecture, alors j'ai bien travaillé.


Gros bisous à toi



Jeanne Fadosi 19/03/2012 16:40


j'ai été embarquée avec ta réverie et tes souvenirs ... pas simple d'être parents ...


bises et belle fin de journée

Hauteclaire 20/03/2012 00:39



Et quelque fois d'être enfant et de trouver sa place ...


Merci Jeanne, et de gros bisous


 



Alice 19/03/2012 16:27


Comme une nouvelle, captivante, merci de nous faire lire ce beau texte. Belle journée

Hauteclaire 20/03/2012 00:39



Merci à toi Alice,


pour ta lecture et tes encouragements.


Bisous, douce nuit