Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Des mots et merveilles
  • Des mots et merveilles
  • : Les mots sont les miens, les merveilles sont celles de la nature. Des photos, au fil de mes rencontres et mes envies, des contes, des récits autour de l'amour
  • Contact

Bonjour à tous

Bonjour, je m'appelle Cyril et je vous accueille dans ce blog 

XX113813

 

 

 

 

Recherche

Mes communautés

Entre ombre et lumière: Link

 

verres 2

 

Octobre 2013 

Thème du mardi 8 octobre : souvenirs de vacances

Thème du mardi 15 octobre : insolite

Thème du mardi 22 octobre: champignons

Thème du mardi 29 octobre: alignements

Thème du mardi 5 novembre : vols d'oiseaux

Thème du mardi 12 novembre : toiles d'araignées

Thème du mardi 19 novembre : sillages

Thème du mardi 26 novembre : clair de lune.

Thème du mardi 3 décembre : rouge,jaune, vert, couleurs d'automne

Thème du mardi 10 décembre : poissons

 

 

 

  Week-end du petit patrimoine : link

 

avatar

 

 

Week-end du 9/10 novembre : chaussures anciennes (Anika)

Week-end du 16/17 novembre : libre

Week-end du 23/24 novembre : libre

Week-end du 30/1er decembre : les arbres remarquables (Murielle)

Week-end du 7/8 décembre : les cages à oiseaux (Hauteclaire)


 

Un dragon pour ami : Link

 

XX113856

 

En vert comme bleu : link

 

en bleu 1

 

Rejoignez -nous !

Ma page Hellocoton

Retrouvez Hauteclaire surHellocoton

les cadeaux

un petit coeur  d'amitié


offert par Alba

Pour mon millième comm'



offert par Alba

*

offert par LIlibeth



offert par Jaly

http://data0.eklablog.com/hauteclaire/perso/sunshine-award.jpg

offert par Tataray

album fleuri

Visitez aussi mon petit espace fleuri: promenades [clic]



               Mes livres publiés, rêver, s'évader, pour petits et grands   Visitez ma vitrine (CLIC) 

 

mes livres                                         

21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 08:00

Bonjour les matelots de la coquille des croqueurs de mots, la communauté de Pascale .

 

le-defi

 

 

Il y a une semaine, je vous proposais les défi n°94 en ces termes :

 

 

Silence on tourne !

Un film vous reste en mémoire depuis longtemps, depuis toujours. Ou bien une série télévisée. Ce film, ces épisodes, vous y repensez régulièrement et surtout … vous regrettez qu’ils se soient arrêtés là ! Vous en êtes sûrs, il faudrait une suite.

Alors, c’est le moment, vous êtes le metteur en scène et auteur de cette suite. Mais pour que ce film, cette suite, voit le jour, il faut présenter un projet aux producteurs pour les convaincre.

Vous allez donc nommer le film d’origine, et en faire un petit résumé (surtout s’il n’est pas très connu) Ensuite, il faudra donner un titre à votre œuvre, et faire un plan de ce qui se passera. De ce plan, vous extrairez une scène, sous forme de script. Décrire ce qui arrive, le décor, les indications que vous donnerez à vos acteurs, et quelques lignes (ou plus) de dialogue. Vous pouvez aussi choisir vos acteurs, et suggérer qui vous voyez dans les rôles. Choisir aussi une musique qui vous parait « coller » si une vous vient en tête. Si vous aimez dessiner, faite-vous plaisir, comme à nous, avec quelques cases de storyboard, qui montrent votre décor par exemple.

Que votre film de référence soit un polar, un film d’action, d’amour, historique, de sf ou d’horreur, ancien ou récent, tout est possible, c’est vous qui décidez !

Votre script est à poster pour le lundi 21 à 8 heures, sous le pavillon de la communauté.

Pour les jeudis en poésie, je vous propose pour le 17 : la femme fatale  et pour le 24 : le héros

( si vous préférez faire une analyse d’un personnage de ce type, c’est possible aussi )

Voilà, très bonne traversée, et surtout amusez-vous !

 

J'espère que l'inspiration vous a visités et que les producteurs n'ont qu'à bien se tenir !

 

Quant à moi, voici mon script ...

 

Les anges en feu

 

Suite du film Blade runner

 

Blade Runner ( résumé)

 

Los Angeles 2019

La colonisation inter planétaire est devenue une réalité, et pour investir les territoires lointains, une nouvelle espèce humaine a été créée, les répliquants. Plus forts, plus endurants, ils surpassent les hommes. Pour limiter leur action, leur espérance de vie ne dépasse pas quatre ans et la terre leur est interdite. Un petit groupe d’entre eux s’échappe d’une colonie, et parvient à rejoindre la planète des origines. Démasqués aussitôt, ces quatre réplicants deux hommes et deux femmes, sont poursuivis par Deckard, un « blade runner » un faucheur. Dans une ville noyée de pluie, où la vie animale ne subsiste que sous forme artificielle, la chasse commence. Deckard  éliminera les uns après les autres des êtres venus chercher le moyen de prolonger leurs vies auprès de leur concepteur, le docteur Tyrell.

Le dernier combat de Deckard lui fera affronter Roy Batty, le plus fort des réplicants et leur chef. Celui-ci, rattrapé par sa fin programmée, lui laissera la vie sauve.

Deckard prendra alors la fuite avec Rachel, la dernière création des industries Tyrell.

 

Intro de la suite :

 

Los Angeles 2050

Après la mort du docteur Tyrell, et le scandale accompagnant la révélation au grand public des limitations vitales des réplicants, les industries Tyrell ont été fermées. Il n’y a plus de nouvelles générations, les nexus six et sept se sont éteints progressivement.

La tour qui abritait le complexe de création a été transformée en une gigantesque bibliothèque, où se trouvent toutes les archives de la ville. Les archives de la Tyrell corporation subsistent également, et les dossiers concernant la biomécanique humaine sont régulièrement consultés par les étudiants de dernier cycle, avant leur départ vers les régions extérieures.

 

 

Résumé de la suite :

 

Nathaniel, étudiant et chercheur, spécialisé dans la génétique et la régénération tissulaire, fait de nombreuses recherches dans la bibliothèque Tyrell. Il espère ainsi retrouver le procédé par lequel les réplicants arrivaient à remplacer des tissus, des organes et des membres accidentés, voire sectionnés,  régénération toujours impossible à l’espèce humaine. Le secret de l’élaboration des programmes génétiques a été perdu depuis l’interdiction de la réplication, aussi espère-t-il le découvrir dans l’amoncellement de documents encore disponible.

Il a aussi un intérêt tout personnel, étant le fils de Gaff , le policier qui autrefois marcha sur les traces de Deckard. Il espère ainsi retrouver l’ancien blade runner, et avec lui Rachel, l’unique représentante de la génération nexus 8, sans limitation de vie, et pouvoir l’étudier. Une enquête semée d’embûches, où une mystérieuse organisation semble le contrer, le mènera de New York à la base de Titan, puis de retour sur terre, dans une région inaccessible de l’Asie.

Là, survit une nature encore intacte, sauvage, où de vrais animaux hantent une forêt impénétrable, encerclée de montagnes pratiquement infranchissables.

Le hasard lui fera rencontrer un noyau de civilisation. Parmi les personnes vivant là, il comprend avoir affaire à Deckard et Rachel, dans le couple qui l’héberge.

Nathaniel arrivera à les convaincre de lui parler, et comprendra ainsi l’ultime secret. La durée de vie des réplicants était limitée, pas celle de leurs descendants.

Beaucoup de ceux-ci ont quitté leur retraite, et vivent parmi les hommes qui jadis les pourchassaient. A l’insu de tous, une nouvelle humanité se prépare.

Nathaniel pourra-t-il garder le secret ? C’est sans connaitre cette réponse qu’il quitte la vallée en compagnie d’un groupe de jeunes gens.

De retour dans la bibliothèque, un dernier document lu, lui fera comprendre que son propre père était un  nexus 7.

 

Plan des premières scènes :

 

1°) dans la bibliothèque. Discussion entre Nathaniel et un ami, David.

2°) Entretien entre Nathaniel et son maître recherche. Celui-ci fait preuve de l’ancien racisme contre les réplicants.

3°) Scène en ville. Nathaniel rentre chez lui. Sous la pluie, similitude de plan avec le premier film.

4°) Nathaniel chez lui. Intérieur très blanc, très géométrique. Plusieurs écrans de télé géants, avec le même type de publicité japonisantes que dans le premier film. Il étudie, et compulse des rapports de police manifestement volés, qu’il sort de boites en cartons cachées dans un coffre mural.

5°) Lecture des rapports de police. On comprend que Gaff a poursuivi Deckard et Rachel. Nathaniel repense à son père, images flash back. Il regarde une petite vitrine où s’aligne une rangée de  pliages origami.

Il décide de partir vers Titan, où la trace des fugitifs avait été retrouvée.

6°) Extérieur en ville. Nathaniel à pied, est bousculé, et manque de tomber sous la rame du métro. Veut-on l’empêcher de continuer ses recherches ?

 

                                                                         ********

 

Scène de la bibliothèque.

 

Ouverture avec plan de la tour Tyrell, de nuit. Elle est très éclairée, et la caméra monte le long de la façade, de plus en plus près. Gros plan sur une très grande baie, puis entrée dans l’intérieur de l’édifice, doucement.

Immense salle de bibliothèque, sous un éclairage chaud et assez doux. Lumières à tendance orangée. Des dizaines de tables, en alignement géométrique, comme des bancs d’église. Tables, planchers, chaises en bois, couleur ambrée. De place en place, des lampes de bureau, support métal cuivré, et globe allongé vert émeraude. Le long des murs, des rayonnages, du sol au plafond. Le tout donne une sensation de perspective sans fin. On distingue des livres, des supports informatiques. Au mur du fond, des écrans diffusent des images brillantes sans le son. Il y a un film, une conférence, un documentaire nature, les cours de la bourse, une scène d’émeute. Un orchestre en plein concert.

Le tout doit donner une impression de grande agitation, en contraste avec l’intérieur de la bibliothèque, qui est extrêmement calme, et où il y a peu de monde.

Retour sur la salle elle-même. Cà et là, des étudiants au travail, penchés sur un livre, ou sur un ordinateur. Quelques-uns circulent dans les allées, avant de s’asseoir. Un rire éclate entre un garçon et une fille, qui s’interrompt presque immédiatement.

Deux hommes un peu plus âgés disputent une partie d’échec. La caméra passe sur eux, bribe de dialogue :

« Fou sur la reine trois ».

Elle vient se fixer sur deux jeunes hommes, la trentaine, qui parlent à voix basse. Ils sont assis l’un à côté de l’autre.

Nathaniel est très brun, les yeux clairs. David est châtain, les cheveux ébouriffés, les yeux noisette. Devant eux, une pile de documents jaunis, et un ordinateur ultra plat, où défilent des chiffres, des formules mathématiques.

 

Début de dialogue entre Nathaniel et David :

 

David :

‒ Tu es encore plongé dans ces vieux dossiers ? Il n’y a que toi pour s’intéresser aux recherches de la Tyrell corp ! On sait bien que cela ne menait qu’à une impasse. Les codes génétiques qui permettaient ces régénérations entrainaient par ailleurs de telles erreurs, que ces malheureux ne pouvaient espérer mieux que les quatre ans qui leur étaient alloués …

Nath :

‒ Tu as peut-être raison, mais moi je reste persuadé qu’il y a un moyen. Tyrell ne s’était pas arrêté là.

David (penché sur les notes de Nath)

‒ Tu penses toujours qu’il avait créé un prototype de génération nexus 8 ? Rien ne prouve que cette femme dont on a parlé ait réellement existée, et qu’elle n’ait eu aucune limitation vitale.

Nath

‒ C’est ce que pensait mon père, et il connaissait bien son travail. Il les avait poursuivis quelques temps avant d’être suspendu, puis écarté du dossier.

David

‒ Suspendu ? J’ignorais ce détail. Pourquoi ?

Nath

‒ On le soupçonnait de les avoir laissé filer intentionnellement. Il a pris sa retraite peu après.

David (étouffant un petit sifflement)

‒ Je ne savais vraiment pas ! Il n’était pas trop amer ?

Nath

‒ Non, je crois qu’il en avait assez de ces chasses et des tueries qu’elles entrainaient. Un soir, il m’a laissé entendre que Deckard  en était aussi arrivé là. Au bout de quelques années, les « retraits » comme on disait à cette époque, n’étaient ni plus ni moins que des meurtres.

David

‒ On peut les comprendre. Et malgré tout ça, tu voudrais remettre la main sur ce nexus 8 ?

Nath

‒ Rachel, elle s’appelait Rachel. Songe un peu. Une simple prise de sang pourrait me fournir la clé des mutations ADN générées. Quel progrès dans la médecine !

David

‒ Tu la mettrais en danger !

Nath 

‒ Rien ne m’obligerait à révéler d’où je tiens cette découverte ! Je fais assez d’expériences pour prétendre avoir trouvé dans mes éprouvettes !

(Il baisse la voix)

Mon père avait retrouvé leurs traces sur la colonie de Titan. Je vais y aller très bientôt…

 

                                                       ***********************************

 

Distribution :

Nathaniel: Matt Bomer

David :  ?

Deckard : H. Ford

Rachel : Sean Young

 

 

Musique de Luc Ferrari :  harmonie du diable

 

(sans oublier d'arrêter les oiseaux à gauche)

 

 


 

 

 

( PS si vous connaissez Ridley Scott , n'hésitez pas à lui envoyer ce script   ) 


Partager cet article

Repost 0
Published by Hauteclaire - dans les contes
commenter cet article

commentaires

enriqueta 23/01/2013 15:39


J'aime aussi beaucoup ce film, la scène entre Rutger Hauer un répliquant qui sauve la vie au héros, Harrison Ford, au lieu de le tuer, est une de mes scènes préférées au cinéma. Bravo pour ton
idée.


(Mon héros est prêt pour demain).

Hauteclaire 24/01/2013 00:55



Bonjour Enriqueta,


finalement peu de personnes connaissent ce film, ce qui est une surprise pour moi ... Je vois que tu le connais aussi très bien, et que tu l'aimes autant que moi. Quelle scène en effet ...
"toutes ces choses seront perdues, comme les larmes dans la pluie ..."
Je n'ai jamais pu la voir sans pleurer ...


Gros bisous, merci pour ton héros



Mimi des Plaisirs 22/01/2013 22:35


Du travail de pro, vraiment. Je suis épatée par cette présentation. Tu devrais garder ces pages sous le coude au cas où Ridley Scott passerait par là ou bien tout simplement les  envoyer à
une boîte de production. C'est vraiment bien ficelé !
 Je me sens l'envie de voir ce film culte après t'avoir lue.
 Cette semaine, je n'ai pas pu faire le défi: trop occupée et quand j'ai voulu essayer, le grand vide !... pas même un film aimé à me mettre sous les doigts! Je fatigue! ....
 Merci encore pour toute cette lecture, Hauteclaire.

Hauteclaire 23/01/2013 02:04



Bonsoir Mimi,


je te remercie très vivement pour ta lecture et ton message. Je vois des réactions très positives, donc, je vais garder, et peut-être retravailler... qui sait !
Si tu ne connais pas ce film, un conseil, vois-le ! C'est réellement remarquable.
De ton côté, un peu de fatigue, ça je peux le comprendre ... Malgré tout, j'espère que le thème du héros te tentera d'avantage


Gros bisous à toi



Suzâme 22/01/2013 13:31


Bonjour Hauteclaire,


Blade Runner fait partie avec Soleil Vert en 1973, long métrage plus ancien, de mes films cultes. La façon dont tu nous exposes la suite et un véritable scénario, une histoire dans laquelle on
rentre comme dans un écran géant. Je t'encourage à écrire pour la télévision et le cinéma. Ton écriture est très étendue et ici reprend tes qualités découvertes, en ce qui me concerne, notamment
dans tes contes et nouvelles, l'art de la descripton, situation et environnement, le sens des dédails, de l'indice aux traits de caractère, à l'apparence physique des personnages. A très bientôt.
Bisous. Suzâme

Hauteclaire 23/01/2013 02:34



Bonsoir Suzâme,


une fois de plus avec ce défi je rougis devant mon écran ! Je suis à la fois ravie et très confuse. Je te remercie beaucoup, beaucoup de ta lecture et de tes encouragements. A peine avais-je
lancé ce défi que je me suis demandé dans quel pétrin je m'étais mise . Le choix du film n'était même pas réellement
défini !
Je suis très heureuse de voir que tu as aimé cette suite possible, et dans le même temps de savoir que Blade runner est aussi un des tes films de prédilection. J'ai aussi apprécié "soleil vert"
mais j'avoue que ce dernier, sans aucune lueur d'espoir, m'est trop difficile.


De gros bisous à toi, et à très vite



Alice 21/01/2013 23:27


La suite de l'histoire est passionnante, on voit le film et tout cet univers des réplicants, les liens avec le film d'origine donnent de l'assise à cette suite. Je découvre en te lisant,
preuve que tu expliques bien ton script ! je suis admirative de l'efficacité de ton texte.


Merci de nous donner à lire cette histoire. J'espère qu'elle aura celle-ci ou d'autres une suite pour toi.


Amitiés


Alice


 

Hauteclaire 22/01/2013 01:54



Bonsoir Alice,


je te remercie pour ta lecture, et suis contente qu'elle te paraisse intéressante. Pas facile de faire un script ! Je me suis demandée plusieurs fois dans quel pétrin je m'étais mise


Bises à toi, encore merci !



Tit'Anik 21/01/2013 21:44


Je suis restée longuement sur ma page blanche, mais ma plume est restée en l'air, les idées se bousculaient mais rien de concret ne s'est couché sur le papier. La page est restée vide et la
corbeille pleine


Je t'embrasse ma grande

Hauteclaire 22/01/2013 01:56



Bonsoir Francine,


dommage ! je regrette beaucoup que ce thème ne t'ait pas inspirée. j'espère que le héros du jeudi en poésie te conviendra mieux ...


Avec de gros bisous, à très vite