Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Des mots et merveilles
  • Des mots et merveilles
  • : Les mots sont les miens, les merveilles sont celles de la nature. Des photos, au fil de mes rencontres et mes envies, des contes, des récits autour de l'amour
  • Contact

Bonjour à tous

Bonjour, je m'appelle Cyril et je vous accueille dans ce blog 

XX113813

 

 

 

 

Recherche

Mes communautés

Entre ombre et lumière: Link

 

verres 2

 

Octobre 2013 

Thème du mardi 8 octobre : souvenirs de vacances

Thème du mardi 15 octobre : insolite

Thème du mardi 22 octobre: champignons

Thème du mardi 29 octobre: alignements

Thème du mardi 5 novembre : vols d'oiseaux

Thème du mardi 12 novembre : toiles d'araignées

Thème du mardi 19 novembre : sillages

Thème du mardi 26 novembre : clair de lune.

Thème du mardi 3 décembre : rouge,jaune, vert, couleurs d'automne

Thème du mardi 10 décembre : poissons

 

 

 

  Week-end du petit patrimoine : link

 

avatar

 

 

Week-end du 9/10 novembre : chaussures anciennes (Anika)

Week-end du 16/17 novembre : libre

Week-end du 23/24 novembre : libre

Week-end du 30/1er decembre : les arbres remarquables (Murielle)

Week-end du 7/8 décembre : les cages à oiseaux (Hauteclaire)


 

Un dragon pour ami : Link

 

XX113856

 

En vert comme bleu : link

 

en bleu 1

 

Rejoignez -nous !

Ma page Hellocoton

Retrouvez Hauteclaire surHellocoton

les cadeaux

un petit coeur  d'amitié


offert par Alba

Pour mon millième comm'



offert par Alba

*

offert par LIlibeth



offert par Jaly

http://data0.eklablog.com/hauteclaire/perso/sunshine-award.jpg

offert par Tataray

album fleuri

Visitez aussi mon petit espace fleuri: promenades [clic]



               Mes livres publiés, rêver, s'évader, pour petits et grands   Visitez ma vitrine (CLIC) 

 

mes livres                                         

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 08:00

Alastair a commencé ses aventures chez Lénaïg  puis les a continuées chez Jill

 

Alastair.gif.gif

(portrait de Alastair par Lénaïg)

 

 

Cyril se tenait parfaitement immobile et silencieux sur le canapé de Magnus Discus, entre à sa droite, une pile de dossiers, à sa gauche un fantôme. Devant eux, le grand mage du royaume Pc devant ses écrans fronçait les sourcils. Combien d’écrans ? Quatre, c’est à cela que l’on reconnait un grand mage de royaume, se disait Cyril, quatre écrans et toujours aussi performant, comme s’il n’y en avait qu’un seul. Magnus venait de lancer une recherche dans ses dossiers, puis dans le monde du net, et attendait le résultat.

A gauche de Cyril le fantôme avait adopté une attitude pensive, il est vrai que de cette recherche dépendait une partie de son avenir ! En attendant, il était penché dans une position qui n’était pas sans rappeler celle d’un penseur célèbre sur son socle (et cela malgré le fait qu’il était recouvert d’un suaire des plus règlementaire) Quoique … Cyril rencontrait assez régulièrement le penseur en question, en allant travailler dans son blog. Celui-ci avait laissé son coin de jardin depuis un bon moment, et s’en donnait à cœur joie dans les flux du web. A sa place, il avait laissé une copie, mais de cela bien sûr, personne ne se rendait compte dans le monde réel. Ramenant ses pensées au moment présent, Cyril étouffa un bâillement, il était déjà trois heures du matin, et toute cette histoire avait commencé vers minuit, l’heure des fantômes, quand Alastair (puisque tel était son nom) l’avait réveillé.

Il avait fait un bond de sûrement trente centimètres au-dessus de son matelas en découvrant le fantôme au pied de son lit, après avoir été tiré de son sommeil par un toussotement un peu gêné. Les fantômes, Cyril ne les aimait pas tellement depuis une certaine aventure dans une maison hantée, mais celui-ci avait l’air très correct, et lui tendait un parchemin roulé un peu à la diable, et fermé par un cachet portant les armes du château de Dame Jill. Le parchemin était un peu roussi, c’était donc forcément son grand copain Dragonien qui l’avait écrit. Celui-ci aimait bien faire fondre lui-même la cire à cachet, au lieu de se servir d’une bougie, mais toujours aussi brouillon, il brulait un peu le parchemin en même temps. De plus, lesdits cachets étaient souvent endommagés, Mémé Jeanne se débrouillant souvent pour intercepter les messages et les lire. Il avait l’air d’être intact pour une fois, et c’est ainsi que Cyril apprit que Alastair le fantôme avait passé une semaine chez Dame Jill, et que Dragonien lui avait conseillé d’aller voir Cyril, qui sûrement pourrait l’aider dans son entreprise. Apparemment ils s’étaient bien amusés, mais il fallait passer aux choses sérieuses !

Alastair, toujours à la même place se tortillait en attendant que Cyril ait fini de lire, l’air toujours aussi emprunté.

‒ Pourrez-vous m’aider ? Demanda-t-il d’une petite voix.

Cyril, ayant remis ses idées en place, sauta hors de son lit. Encore heureux que Abby, son épouse, ne soit pas là ce soir ! Elle aurait été effrayée.

Lui-même était à moitié rassuré, mais ce fantôme semblait amical et surtout très désireux d’être aidé. D’ailleurs, il portait une écharpe écossaise, aux couleurs d’un clan connu, donc ce ne pouvait être un mauvais bougre.

En premier, il y avait ce problème de suaire. Celui-ci était tout effiloché, il fallait le réparer. Alastair avait bien essayé de le faire lui-même, avec l’aide d’un rayon de lune, mais les reprises n’avaient pas tenu, et le suaire pendait tristement par endroits. Cyril décida de le porter à son amie la fée Lilas. Celle-ci n’avait pas son pareil pour réparer les choses les plus surprenantes à grands coups de baguette.

Alastair, fantôme très pudique, se retira dans la salle de bains pour ôter son vêtement et revint enroulé dans un grand drap de bain. Cyril dû se retenir pour ne pas sursauter à nouveau, en voyant arriver le drap de bain marchant tout seul ! Alastair était tout à fait invisible, sauf en passant devant le miroir du salon, où Cyril pu voir le reflet d’un jeune homme roux, l’air un peu abattu, qu’il trouva très sympathique. Il le laissa installé dans un de ses grands fauteuils club, au coin de la cheminée, et tenant le suaire sur un bras, descendit à l’étage du dessous pour voir la fée Lilas. Il fut un peu difficile de la réveiller, car la fée revenait d’un congrès de magiciens, et avait un peu (beaucoup) fait la fête, avec de nombreuses tournées de philtre à bulles. Elle vint finalement lui ouvrir, l’œil un peu flou, les cheveux parme emmêlés, et les ailes froissées. Mais toujours aussi gentille, elle se mit à la recherche de la baguette adéquate pour ce genre de travail. Elle finit par la retrouver dans le réfrigérateur (il est bien connu que quand on perd quelque chose, c’est là qu’il faut regarder en premier) et pu faire agir un charme énergique, avant de retourner se mettre au lit.

Le dragon remonta avec un suaire impeccable jusqu’à son appartement, où Alastair se morfondait quelque peu, mais montra une grande joie en récupérant l’étoffe remise à neuf. Une fois rhabillé, installé devant un verre de whisky dignement rempli (Cyril avait retrouvé une bouteille offerte par Barbe d’Or le pirate) il lui expliqua son problème le plus grave, comment faire rire les touristes qui venait visiter son château. L’idée de trouver une autre demeure ne lui plaisait pas tant. Il préférait le sien, mais il fallait une idée, et puis aussi, comment aider Donald Mc Donald dans ses amours avec la Dame blanche, et puis … Cyril l’arrêta, il ne se sentait pas de répondre à toutes ses questions.

‒ Alors, comment au moins être drôle ? Demanda Alastair, le ton sinistre.

Là, Cyril n’eut pas grand-chose à dire. C’était le trou noir, que suggérer ?

‒ Raconter des histoires écossaises ?

‒ Tu en connais beaucoup toi ?

Cyril en connaissait deux ou trois…

‒ Je n’irai pas loin avec ça ! Fit Alastair de plus en plus sinistre. Jamais je ne vais pouvoir retourner chez moi !

Il ne restait qu’une solution, aller vois Magnus Discus.

Celui-ci, au grand amusement de Cyril, réprima aussi un sursaut en voyant arriver le fantôme, avant de les houspiller pour l’heure. Après avoir mis en ordre les explications embrouillées des deux compères, il eut une idée de génie :

‒ J’ai entendu parler d’un grimoire où sont écrites des histoires drôles. Et comme il est enchanté, ceux qui les écoutent s’amusent à coup sûr. C’est sans danger, tout le monde passe un bon moment. Le tout est de le retrouver !

Et il s’était mis aux claviers, pour lancer les recherches. Pourvu qu’il soit répertorié quelque part ! se dit Cyril.

Une bonne heure s’était écoulée quand Magnus rugit :

‒ Ca y est, je le tiens ! Je savais bien que je l’avais vu.

‒ Où est-il ? s’écrièrent Cyril et Alastair d’une seule voix.

‒ Euh … dans ma bibliothèque, répondit Magnus, pour le coup un peu embarrassé.

Cyril, va voir, il doit être sur le rayonnage du haut, un gros bouquin vert et bleu, à carreaux.

Aller dans la bibliothèque personnelle de Magnus ! Peu étaient autorisés à y aller, et depuis longtemps Cyril mourrait d’envie de la visiter. Il entrebâilla la porte désignée, puis entra avec respect. C’était immense … et assez poussiéreux. Le rayonnage du haut, oui mais lequel ?

‒ Dans le fond à droite, hurla Magnus.

Heureusement il y avait une échelle, car voler dans cet endroit aurait soulevé un nuage digne d’une tempête, et le volume se présenta, un peu décoloré, mais bien reconnaissable.

 Cyril risqua un œil dans les pages, et éclata de rire immédiatement, pas de doute, le charme marchait toujours !

‒ Cyril, dépêche ! je n’ai pas que ça à faire !

Alastair débordait de reconnaissance en quittant le royaume Pc, le grimoire calé au coin du suaire. Il avait encore rendez-vous avec plusieurs personnes, Cyril ne comprit pas tout, mais se sentait assez content pour lui. Ouf, quelle nuit ! Et il se remit à rire en repensant à l’histoire lue dans le grimoire.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hauteclaire - dans Cyril le dragon
commenter cet article

commentaires

valdy 07/12/2011 17:34


Excellent idée que ce cadavre exquis et romanesque ...  mais pour la suite, où doit-on aller, on se perd dans les labyrinthes de ce château ...


Bisou,


Valdy


 

Denise Doderisse 07/12/2011 07:26


Un petit coucou à Alastair... ( je n'ai pas eu le temps de tout lire : j'y reviendrai ..et je n'ai pas tout à fait compris le processus ou comment s'y intégrer....)


Bises


Denise

Marie-Louve 06/12/2011 20:05


Magnifique support du Pc venu en aide pour ce gentil fantôme. Alastair repart avec sous le bras invisible, le grimoire juste pour rire. Espérons qu'il sera bon comédien devant son
public :-))). C'est tout frais de plaisir à lire. Bravo.  

MCM 06/12/2011 17:28


Il est bien courageux ce petit Cyril, moi je serais partie à toutes jambes.


Bisous à vous deux

Soizig la Dinannaise 06/12/2011 10:18


Bonjour Hauteclaire


J'ai eu un sursaut comme Cyril!


J'ai aussi découvert le nom de sa charamnte épouse.


bisous


Françoise