Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Des mots et merveilles
  • Des mots et merveilles
  • : Les mots sont les miens, les merveilles sont celles de la nature. Des photos, au fil de mes rencontres et mes envies, des contes, des récits autour de l'amour
  • Contact

Bonjour à tous

Bonjour, je m'appelle Cyril et je vous accueille dans ce blog 

XX113813

 

 

 

 

Recherche

Mes communautés

Entre ombre et lumière: Link

 

verres 2

 

Octobre 2013 

Thème du mardi 8 octobre : souvenirs de vacances

Thème du mardi 15 octobre : insolite

Thème du mardi 22 octobre: champignons

Thème du mardi 29 octobre: alignements

Thème du mardi 5 novembre : vols d'oiseaux

Thème du mardi 12 novembre : toiles d'araignées

Thème du mardi 19 novembre : sillages

Thème du mardi 26 novembre : clair de lune.

Thème du mardi 3 décembre : rouge,jaune, vert, couleurs d'automne

Thème du mardi 10 décembre : poissons

 

 

 

  Week-end du petit patrimoine : link

 

avatar

 

 

Week-end du 9/10 novembre : chaussures anciennes (Anika)

Week-end du 16/17 novembre : libre

Week-end du 23/24 novembre : libre

Week-end du 30/1er decembre : les arbres remarquables (Murielle)

Week-end du 7/8 décembre : les cages à oiseaux (Hauteclaire)


 

Un dragon pour ami : Link

 

XX113856

 

En vert comme bleu : link

 

en bleu 1

 

Rejoignez -nous !

Ma page Hellocoton

Retrouvez Hauteclaire surHellocoton

les cadeaux

un petit coeur  d'amitié


offert par Alba

Pour mon millième comm'



offert par Alba

*

offert par LIlibeth



offert par Jaly

http://data0.eklablog.com/hauteclaire/perso/sunshine-award.jpg

offert par Tataray

album fleuri

Visitez aussi mon petit espace fleuri: promenades [clic]



               Mes livres publiés, rêver, s'évader, pour petits et grands   Visitez ma vitrine (CLIC) 

 

mes livres                                         

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 07:00

tn_bagpipect.gif

Première partie du récit : lien

 

*************

 

‒ A Cyril ! Et vive l’Irlande !

Le toast à peine porté, laissant un dragon ravi et plein de confusion, le brouhaha repris avec une intensité renouvelée, quand soudain, la porte s’ouvrit en grand, laissant entrer un courant d’air froid et le parfum boisé de la forêt toute proche.

Un homme s’engouffra, accueilli immédiatement avec une déférence notable. Il était grand, sec et noueux, des cheveux blancs sous le chapeau délavé. Des mains se tendirent tout de suite pour prendre le manteau sombre, lui avancer une chaise et lui servir un grand verre de cette même liqueur exceptionnelle qui avait été servie à Cyril, réservée aux hôtes de marque.

‒ C’est le vieux Sean, lui glissa O’Malley à l’oreille, notre ancien. Il est très respecté ici. Il sait tout sur le monde des légendes, les traditions orales, c’est un grand conteur. Viens que je te présente !

Cyril avait rencontré les yeux bleus, perçants mais pleins de gentillesse, et s’était tout de suite senti à l’aise après une solide poignée de main- patte, et quelques mots échangés.

Le silence s’était subitement fait, quand la voix grave, un peu rocailleuse s’était élevée :

‒ Il se passe parfois des choses étranges durant les nuits de saint Patrick.

Cyril avait senti que tous retenaient leurs souffles à ces mots, qu’allait raconter Sean ?

‒ C’était il y a quelques années. Cette soirée là, je l’avais passée chez toi Seamus, et ce n’est pas te manquer de respect que de dire que le whisky n’était pas le meilleur que j’ai bu. J’avais la tête lourde, et tout le monde ici sait qu’un bon whisky ne fait jamais cela.

Un grognement s’éleva de la foule, approbateur, et une voix répondit :

‒ Tu as parfaitement raison Sean, le lendemain je suis allé dire ma façon de penser dans le magasin où j’avais eu la bêtise de l’acheter ! En ville ils n’y connaissent rien ! Je leur ai dit de me rembourser le prix de cette mixture, et foi de Seamus, ils l’ont fait.

En voyant la stature de géant de Seamus, Cyril se dit que le magasin avait dû le rembourser bien vite.

‒ Donc, j’avais la tête lourde en sortant de chez toi, et j’ai dû être distrait, une erreur de connexion… Je ne sais pas trop…

Cyril prit conscience que le silence était total dans le pub, on aurait pu entendre une feuille tomber. Du coin de l’œil, il vit, dans l’ombre, les silhouettes de plusieurs enfants, assis sur les marches de l’escalier qui montait à l’étage.

‒ Je pensais être en route vers chez moi, et j’aurais bien mieux fait de rester dormir ici, Liam, poursuivit Sean, en s’adressant au patron du pub.

Celui-ci hocha la tête en resservant le conteur :

‒ Tu sais que tu es ici chez toi !

‒ Je sais, et je lève mon verre à l’amitié.

Autour du dragon, d’un seul mouvement tous les verres se levèrent, et le toast fut porté religieusement. Déjà Sean reprenait son récit :

‒ Je croyais être chez moi, je n’habite pourtant pas loin d’ici, et je ne sais toujours pas comment c’est arrivé. Je me suis retrouvé devant cette rivière…

Sean se tut, baissant les yeux sur son verre, le visage impénétrable.

C’était une rivière bordée par des arbres, je crois qu’un bois l’entourait. Sur le moment je me suis dit que j’étais près du moulin. Mais ce n’était pas cela, je m’en suis rendu compte au bout de deux minutes. Il y avait un beau clair de lune, mais l’eau restait presque noire, et les arbres n’étaient que des silhouettes ténébreuses. Et sur cette rivière, immobile, il y avait une barque. Une barque toute simple, sans voile, juste une barque. Je ne sais même pas si j’ai vu des rames. Elle était debout sur la barque, une jeune femme. Les rayons de lune devaient l’éclairer en plein, car elle était très blanche sur cette eau sombre. Debout, immobile, elle regardait …je ne sais quoi. Elle me tournait le dos. Rien ne bougeait, pas un souffle de vent, pas un animal dans les feuilles, ni le vol d’une chouette. Rien l’immobilité complète. J’ai failli appeler, lui demander où j’étais, ma voix est restée bloquée dans ma gorge, et l’angoisse, une terrible angoisse est montée. J’ai senti, j’ai physiquement senti qu’il ne fallait surtout pas qu’elle se retourne, à aucun prix. Je devais partir, vite, très vite, avant qu’elle ne bouge.

J’ai reculé, en faisant le moins de bruit possible, espérant retrouver la connexion qui m’avait mené là.

Le ciel en soit béni, elle était restée ouverte, et je m’y suis engouffré aussi vite que possible, et tout aussi rapidement, j’étais devant la porte de ma maison. Mais je ne peux pas dire que j’ai trouvé le sommeil !

Il est bien des routes dans le monde du web. J’ignore qu’elle était celle-là, mais j’espère ne jamais la revoir, ou alors dans très longtemps !

Un frisson parcouru l’assemblée, et les verres furent finis d’un seul élan. Cyril avait plongé dans son chocolat, heureux de sentir la chaleur du breuvage crémeux et fort se répandre dans ses écailles frissonnantes.

Sean avait terminé son récit, avait secoué les épaules, et s’était mis à converser avec ses amis. L’ambiance était revenue, et quelques instants plus tard, la fête battait à nouveau son plein.

Ils étaient rentrés à cinq heures du matin avec Abby, croisant les premiers pages au travail matinal. Se glisser sous la couette avait été un vrai bonheur, alors que l’aube n’était pas loin.

‒ Je crois que je vais retourner faire un somme, conclut Cyril en baillant. Je n’ai vraiment pas les idées claires ! J’irai dans mon blog cet après-midi !

La fée Lilas avait pris un air sérieux tout à coup :

‒ Tu as raison, il vaut mieux. Et naviguer de façon sûre.

Elle battit des ailes, les étirant tout en se levant :

Repose-toi bien, je te verrai ce soir, avec Abby.

Cyril retourna à pas lents dans sa chambre. Il était allé voir Magnus Discus, pour lui demander son avis sur le récit de Sean. Celui-ci avait écouté avec attention, avant de dire :

‒ Ton ami a raison, il est bien des chemins dans ce monde, et nous sommes loin de les connaitre tous !

 

 

 

m506004_06-528165_p.jpg

 

 

Tableau de Thomas Harrisson 

 

 

Du nouveau chez les dragons

 

Avec l'arrivée de Domi  et de ses dessins et contes.

 

Allez lui rendre visite, vous ne serez pas déçues !

Partager cet article

Repost 0
Published by Hauteclaire - dans Cyril le dragon
commenter cet article

commentaires

Erato :0059: 05/04/2012 23:23


J'aime cette suite , adorable Cyril. Bonne soirée, bises Hauteclaire

MC 05/04/2012 22:08


Il est partout ce petit Cyril, d'un clic de souris le voilà en Irlande pour fêter la Saint Patrick.

Monelle 05/04/2012 16:47


Encore une belle histoire mais je trouve que tu t'y connais beaucoup en pubs irlandais !!  je connaissais
irish-cofee mais pas l'irish-chocolate... ça ne doit pas être mauvais !


Mais ton histoire ne nous dit pas qui était la belle inconnue sur la barque, quoique j'ai une petite idée !


Merci pour ce bon moment passé à te lire - Bonne fin de journée - bisous



Domi de domandalas 05/04/2012 11:00


j'ai bien aimé cette suite, effectivement, il y a des chemins ignorés comme dans le monde du petit peuple, les univers parralléels, les étoiles, de quoi ne pas s'embêter, un texte qui se dévore
d'une traite.


Merci de m'avoir présentée à la communauté, ton geste m'a beaucoup touchée. 


 


Bonne journée, bises


A bientôt


Domi 

ZAZA 05/04/2012 08:14


Merci poi pour cette suite à l'épisode d'hier Hauteclaire. Bises et bon jeudi . ZAZA EKLABLOG