Le voyage, quatrième épisode : le passage 2

Publié le par Hauteclaire

 

Space Art Wallpapers 26

 

 

Nous avions détruit deux sphères sur trois, et je ne pus  m’empêcher, une fois l’euphorie de cette victoire passée, de me dire que nous avions peut-être eu tort. Il ne s’agissait que de machines, et si nous les détruisions, nous coupions du même coup le seul  lien susceptible de nous mener vers notre agresseur. J’ai ordonné que des débris soient tractés et amenés à bord, pour que nous puissions les analyser, et qui sait, en tirer quelques  renseignement sur nos ennemis invisibles et leurs raisons. La troisième sphère restait bien visible, facile à suivre, et nous lui emboîtâmes le pas vers l’Astrolabe et son système.

Depuis longtemps nos télescopes nous avaient révélé ce très bel ensemble planétaire, et beaucoup d’étudiants en astro physique, comme d’apprentis astronautes, avaient rêvé de pouvoir s‘y rendre en personne. Ce rêve je l’avais fait, et voilà qu’il allait se réaliser, tout en le laissant hors de portée. Notre unique préoccupation était la sphère, et allait le rester pour longtemps encore. Elle faisait route à présent vers la cinquième planète.

Quel obscur programme menait cet engin vers cette proto étoile, une géante gazeuse, entourée d’un ballet de satellites ? Elle n’était pas sans nous rappeler notre Jupiter et ses compagnons.

Nous avons scanné rapidement, et il ne semblait pas y avoir de vie organisée dans cet ensemble planétaire, ce qui m’a soulagé. Il aurait été pénible de voir la même destruction se répéter, et pire encore de nous trouver devant le choix d’intervenir, et donc de nous priver du seul lien avec nos agresseurs, ou de laisser faire.

La sphère, indifférente à nos doutes continuait sa route, plongeant  vers la géante gazeuse de toute la vitesse de propulsion dont elle était capable. Ayant abandonné la sur-luminique. Encore une interrogation que ce changement d’allure, mais nous n’avions pas le temps de nous attarder sur de tels détails. Elle virevolta entre les satellites, puis s’orienta vers un point juste à côté de la planète. Nous avions deviné avant même de voir le corridor s’ouvrir devant l’engin, elle allait repartir dans le sur-espace, et nous nous sommes empressés de la suivre.

Le destin tient souvent à peu de chose, le nôtre s’est joué à ce moment-là. Nous nous sommes engagés dans le corridor, et nous avons compris immédiatement notre erreur.

Ce n’était pas un couloir de distorsion induit par la sphère, mais d’un passage naturel s’ouvrant à proximité de la planète, peut-être créé par les forces d’attraction et de magnétisme engendrés par celle-ci ?

Nous nous sommes sentis aspirés sans pouvoir résister, et pendant un instant qui nous sembla s’étirer indéfiniment, alors même que nous savions que moins d’une minute s’écoulait, nous avons eu l’impression de nous vider de toute substance.

Puis, tout aussi brutalement, tout a repris sa place, nous étions à nouveau nous-même, ainsi que l’espace.

L’espace ? Lequel ? Plus rien ne nous était familier ! Où nous avait projeté ce passage ? Les spécialistes se sont précipités sur leurs écrans et leurs détecteurs, et la peur nous nouait à tous la gorge. Suivant la formule consacrée, il y avait une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne, nous étions toujours dans notre galaxie natale. La mauvaise, nous étions à peu près à l’exact opposé de l’emplacement de notre terre, à quelque cent mille années-lumière de celle-ci.

La sphère filait devant nous, il ne nous restait plus qu’elle, nous l’avons suivie.

 

Zdem referma le livre, il lui fallait absolument prendre du repos, car la journée s’annonçait chargée, mais il douta de pouvoir dormir, avec l’esprit à ce point en ébullition.

On lui avait laissé le document, un spécialiste viendrait plus tard l’examiner, et sans doute l’emmener. Il sentait qu’il voulait le finir absolument, mais cela devrait attendre un peu. Se faisant violence, il le déposa sur la tablette près de lui et fit baisser la lumière jusqu’au noir. Seul le petit triangle en bas de sa fenêtre resta éclairé, comme un fanal dans la nuit de Tycho.

 

A suivre ...

 

Pour la communauté de Lénaïg : feuilletons, histoires à épisodes ...

 

Publié dans Le voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Erato :0059: 13/02/2012 20:50


Et voilà , je dois attendre la semaine prochaine!!!!Bisous Hauteclaire

Hauteclaire 14/02/2012 01:06



Et ben ... oui


cela dit, si tu veux le fichier complet ...


Gros bisous Andrée



jill bill 13/02/2012 09:18


Bonjour Hauteclaire, il s'en passe des choses là-haut... Tu es à l'aise avec ton sujet !  Bisous de jill

Hauteclaire 13/02/2012 20:53



Bonsoir Jill,


le voyage est encore long !


Gros bisous, j'espère que tu aimeras continuer



ZAZA 13/02/2012 08:48


Merci pour ce 4ème épisode, c'est captivant... vivement le 5ème. Bises et bon lundi

Hauteclaire 13/02/2012 20:51



Merci Zaza


de suivre ce voyage, j'espère que tu auras plaisir à continuer...


Gros bisous du soir