Les femmes sont sur la terre ...

Publié le par Hauteclaire

Cette quinzaine, c'est Lilie Norlane qui est à la barre de la coquille des croqueurs de mots, la communauté de Pascale et qui nous a demandé de présenter un poème d'homme parlant de femme, ou de femme parlant d'homme ..

De Victor Hugo

 

          Les femmes sont sur la terre ...

 

Les femmes sont sur la terre
Pour tout idéaliser ;
L'univers est un mystère
Que commente leur baiser.

C'est l'amour qui, pour ceinture,
A l'onde et le firmament,
Et dont toute la nature,
N'est, au fond, que l'ornement.

Tout ce qui brille, offre à l'âme
Son parfum ou sa couleur ;
Si Dieu n'avait fait la femme,
Il n'aurait pas fait la fleur.

A quoi bon vos étincelles,
Bleus saphirs, sans les yeux doux ?
Les diamants, sans les belles,
Ne sont plus que des cailloux ;

Et, dans les charmilles vertes,
Les roses dorment debout,
Et sont des bouches ouvertes
Pour ne rien dire du tout.

Tout objet qui charme ou rêve
Tient des femmes sa clarté ;
La perle blanche, sans Eve,
Sans toi, ma fière beauté,

Ressemblant, tout enlaidie,
A mon amour qui te fuit,
N'est plus que la maladie
D'une bête dans la nuit.

 

 

hebert6.jpg

 

 

(Tableau de Antoine Hebert )

 

 

Et un autre poème par ici : link

Publié dans les poèmes classiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kriska 04/03/2011 10:31



Magnifique poème... J'aime aussi beaucoup le romantisme du tableau que tu as choisi pour l'illustrer.


A bientôt !



Lyly 04/03/2011 07:53



Bonjour Hauteclaire


Quel magnifique hymne à la femme et le tableau est superbe lui aussi


MERCI pour ce très joli partage


Belle journée, bises, Lyly



Catheau 03/03/2011 22:53



Victor Hugo chantait la femme avec art ; il la trompait aussi avec art.



Tricôtine 03/03/2011 22:23



l'amour et le rêve  les armes des femmes !! merci Hauteclaire je passe en courant d'air !!  t'envoie photo
dans week end j'ai zapppppppé !! bizzzoux



pfransua 03/03/2011 20:01



un poème assez étrange dont j'ai eu un peu de mal à saisir le sens qui semble bien être à double tranchant


bises