Les jeudi en poésie : dans la maison où notre amour ...

Publié le par Hauteclaire

Bonjour les aminautes.

 

Cette quinzaine, à la barre des croqueurs de mots  la communauté de Pascale se trouve le matelot Jill Bill  qui nous a proposé sujet libre pour ce jeudi.

 

J'ai aimé ce doux poème, qui reprend le thème de la maison ...

 

Dans la maison où notre amour a voulu naître

 

                       Emile Verhaeren

 

 

Dans la maison où notre amour a voulu naître,
Avec les meubles chers peuplant l'ombre et les coins,
Où nous vivons à deux, ayant pour seuls témoins
Les roses qui nous regardent par les fenêtres.

Il est des jours choisis, d'un si doux réconfort,
Et des heures d'été, si belles de silence,
Que j'arrête parfois le temps qui se balance,
Dans l'horloge de chêne, avec son disque d'or.

Alors l'heure, le jour, la nuit est si bien nôtre
Que le bonheur qui nous frôle n'entend plus rien,
Sinon les battements de ton coeur et du mien
Qu'une étreinte soudaine approche l'un de l'autre.

 

 

 

leighton3.jpg 

 

 

( Tableau de Frederic Lord Leighton )

Publié dans les poèmes classiques

Commenter cet article

Catheau 09/12/2012 17:42


Une heure exquise, illustrée avec grâce.

Hauteclaire 12/12/2012 02:44



Merci Catheau,


de votre lecture de ce poème de la tendresse .


Amitiés à vous



Jeanne Fadosi 09/12/2012 16:08


Un bien beau choix illustré d'une scène expressive et douce 


bises et belle fin de dimanche

Hauteclaire 12/12/2012 02:42



Merci Jeanne,


j'ai découvert ce poème pour la circonstance, et j'en ai été très heureuse. Pour une fois ...la plupart des poésies sont finalement bien sombres !


De gros bisous à toi



chloé 07/12/2012 09:47


Superbe choix poétique  dans la tonalité du thème de la quinzaine. Merci à toi de ce partage. Bonne journée.Chloé

Françoise 07/12/2012 08:46


Quel beau poème ! J'aime bien Emile Verhaeren et je ne sais si c'est l'hiver qui me rend mélancolique, je pense maintenant à la chanson de Jacques Brel : "les Vieux".


Bonne journée et à bientôt.

MC 06/12/2012 22:35


Magnifique poème et le tableau, quelle merveille !


Bonne fin de soirée. Gros bisous