Les jeudi en poésie: soeur équivoque

Publié le par Hauteclaire

Bonjour à vous.

Durant cette quinzaine, c'est Jill Bill qui est à la barre de la coquille des croqueurs de mots  la communauté de Pascale

et qui pour son jeudi poétique nous demande description d'un membre de la famille ...

 

J'ai découvert ce très curieux poème, que j'aime dans son étrangeté ...

 

Victor Segalen

 

Soeur équivoque

 

De quel nom te désigner, de quelle tendresse ? Soeur cadette non
choisie, sage complice d'ignorances,

Te dirai-je mon amante ? Non point, tu ne le permettrais pas.
Ma parente ? Ce lien pouvait exister entre nous. Mon aimée ?
Toi ni moi ne savions aimer encore.

*

Soeur équivoque, et de quel sang inconnu ! - Maintenant, sois
satisfaite : ni soeur ni amie ni maîtresse ni aimée, chère
indécise d'autrefois,

Te voici désormais fixée, dénommée, par coutume et rite et sort,
(ayant perdu le nom de ta jeunesse,)

Sois satisfaite : te voici mariée. Tu es emplie de joie permise,

Tu es femme.

 

stone2.jpg

 

 

Tableau de Marcus Stone

Publié dans les poèmes classiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamazerty 01/12/2012 06:40


oui j'avais lu c e texte...qui m'a paru peu clair....il faudrait que je me penche davantage sur ce poête qui a eu une vie extraordinaire si j'ai suivi....tu vois où ton article nous mène, remue
méninges, c'est bien!bisous et merci pour le dérouillage des neurones,

Hauteclaire 02/12/2012 01:07



Il est vrai que j'ai eu aussi quelque peu de mal à suivre, surtout ne connaissant absolument pas ce poète.
Remue méninges pour comprendre, voilà qui est intéressant en matière de blog.


Gros bisous Mamazerty, et merci



mamazerty 30/11/2012 20:40


moi j'y ai lu une révélation d'un désir incestueux....mais peut être est ce un contresens...j'ai tenté d'en savoir plus e cherchant sur le net mais ne trouve rien si ce n'est effectivement qu'il
s'agit de traditions chinoises et d ela place de la femme dans cette société....ou en tout cas c'estc e que j'ai compris de ce que j'ai lu au sujet de ce poême...j'avoue n'avoir jamais lu Segalen
avant

Hauteclaire 01/12/2012 01:38



Bonsoir Mamazerty,


ne connaissant absolument pas Segalen, si ce n'était de nom, j'ai aussi fait quelques recherches sur le net.
Un article biographie ici : lien  et puis ce docu pdf qui analyse le recueil "steles" qui contient ce poème ici lien .


Il me semble que j'avais assez bien analysé, il s'agit (dixit le pdf ) des jeunes filles rencontrées, devenues des épouses. Il semblerait aussi que l'auteur ait adapté des formes d'écritures
chinoises à son oeuvre ...
Si tu as le temps de lire, tu me diras ton sentiment.


Bisous, et beau we



Jeanne Fadosi 30/11/2012 11:50


Etrange et dérangeant. Etait-ce sa soeur ou sa demi-soeur ? pourquoi est-il parti à l'autre bout du monde ? Sa mort elle-même garde son secret.


bises

Hauteclaire 30/11/2012 13:09



Bonjour Jeanne,


oui, très étrange. Moi, je l'ai perçu comme l'histoire d'un amour d'enfance qui est devenu un mariage, mais ce n'est que mon sentiment ...


Gros bisous, merci d'être venue le lire avec moi



chloé 29/11/2012 21:04


Poème certes un peu complexe mais en même temps très beau et fort en intensité.  il y a des sentiments comme ça qu'on arrive pas à définir, à mettre en mot parce que peut être hors norme, je
ne sais pas! Merci de ce partage . chloé

Hauteclaire 30/11/2012 01:37



Bonsoir Chloé,


une poésie très difficile à cerner et en lisant les commentaires je vois que tout le monde fait la même constatation ... c'est aussi cela qui m'a intéressée ...
Merci pour ta lecture et ton passage !


Amitiés



ABC 29/11/2012 16:48


Curieux, mais beau, dans ce qu'il a de révélateur d'une liaison affectueuse qui n'a peut-être pas trouvé sa vraie place ????

Hauteclaire 30/11/2012 01:26



Très curieux, on a beaucoup de mal à situer ce poème.


Moi je penche pour une affection d'enfant qui s'est poursuivi dans un mariage, mais je prends des risques en disant cela


Gros bisous Annick